APRÈS LE LANCEMENT DE L'ADORATION DANS UNE PAROISSE OU DANS UNE VILLE

4.1. Se faire remplacer: une difficulté, une angoisse... ou un cadeau ? Réponse

4.2. Que doit faire le curé après le lancement de l'adoration perpétuelle ? Réponse

4.3. L'adoration doit-elle être silencieuse ? Réponse

4.4. Adorer pendant la messe ? Réponse

4.5. Et le ménage dans la chapelle ? Réponse

4.6. Faut-il faire des listes de remplaçants potentiels ? Réponse

4.7. Que faire si un adorateur ne vient pas à son heure ? Réponse

4.8. Qui peut exposer et reposer le Saint-Sacrement ? Réponse

4.9. Comment trouver de nouveaux adorateurs ? Réponse

4.10. Que faire pour la formation des responsables ? Réponse

4.11. Existe-t-il une revue pour aider les adorateurs ? Des livres, des CD ? Réponse

4.12. L'adoration pendant le Triduum Pascal ? Le reposoir ? La Fête-Dieu ? Réponse

4.13. Que faire pendant les vacances ? Réponse

4.14. Faut-il faire des "piqures de rappel" ? A quelle fréquence ? Réponse

4.15. Initiative pour motiver les adorateurs de nuit ? Réponse

4.16. Quelles sont les autres options pour l'adoration de nuit ? Adoration dans les foyers, engagement mensuel... Réponse

4.17. Que faire si un S.D.F. vient dormir la nuit dans la chapelle d'adoration ? Réponse

4.18. Liens avec les site internet des paroisses adoratrices. Réponse

4.19. Posez une question ici

 


4.1. Se faire remplacer: une difficulté, une angoisse... ou un cadeau ?files/mettre en place adoration/IMG_7223.gif

 

Me faire remplacer pour l’adoration, cela pourrait, à première vue, m’apparaître comme une difficulté, une inquiétude, une angoisse… une calamité ( ! ) or, c’est en réalité un cadeau :

 

  1. Un cadeau pour moi qui doit me transformer en missionnaire, en évangélisateur, pour proposer autour de moi ce remplacement.
  2. Un cadeau pour celui à qui je fais la demande car c’est l’occasion pour lui de faire le point vis-à-vis de sa relation à Dieu.
  3. Un cadeau pour celui qui accepte car il va faire l’expérience extraordinaire de passer une heure en face à face avec Jésus, le Fils de Dieu. Alors, recevons et faisons ce cadeau avec joie.

 

Cf. la feuille de remplacement à donner aux adorateurs (adorateurs.pdf) et à afficher dans la chapelle d'adoration (remplacement.pdf)

 


4.2. Que doit faire le curé après le lancement de l'adoration perpétuelle ?

 

Après le lancement de l'adoration perpétuelle, le curé change l'hostie une fois par mois, comme demandé par l'Église.

 

Il est aussi souvent opportun d'expliquer pendant certaines prédications, les grands principes de la vie spirituelle pour aider les adorateurs à ne pas se décourager pendant les périodes de sécheresse et d'aridité spirituelle qui peuvent advenir pendant l'adoration. Le curé est informé régulièrement par le coordinateur des difficultés qui peuvent subvenir...

 

Il est si important que le curé participe à l'adoration perpétuelle en s'engageant à une heure hebdomadaire. Son témoignage de prière sera un grand soutien pour les adorateurs.

 


4.3. L'adoration doit-elle être silencieuse ?files/photos/ostensoirs/_MG_9860.jpeg

 

La chapelle d'adoration doit rester à tout prix un lieu de silence. Toutefois, un adorateur peut prier vocalement une prière comme le chapelet. Ceci est acceptable dans le cas où il est seul dans la chapelle, ou alors dans le cas où les autres adorateurs présents souhaitent prier oralement, avec lui. Mais ceci doit rester exceptionnel. On préfèrera toujours le silence pour ne pas risquer d'importuner quelqu'un avec une prière vocale lorsqu'il souhaite adorer silencieusement.

 

La paroisse peut aussi organiser un temps d'adoration communautaire mensuel animé pour aider les nouveaux adorateurs découvrir l'adoration eucharistique. Dans ce cas, on avertira à l'avance l'adorateur qui a choisi ce créneau horaire.

 


4.4. Adorer pendant la messe ?

 

Il n'est pas possible d'avoir l'exposition du Saint-Sacrement dans une chapelle latérale lorsque la messe est célébrée sur l'autel principal, à moins que la chapelle latérale soit séparée par une cloison.

 

Aussi, il est fortement recommandé par les normes liturgiques de célébrer au moins une fois par semaine une messe dans la chapelle d'adoration perpétuelle. Cela met en valeur le lien entre la liturgie eucharistique et l'adoration qui prolonge et intensifie ce qui est célébré à la messe (cf. Sacramentum Caritatis #67)

 

Si la paroisse ne propose qu'une messe le dimanche, même dans une église différente que la chapelle d'adoration, alors il faut interrompre l'adoration pendant cette heure dominicale. Sinon un adorateur serait empêché de participer à la messe le dimanche, ce qui serait une aberration. Par contre, s'il y a plusieurs messes dominicales, alors il est possible de prolonger l'adoration (dans une autre chapelle bien sur) tout au long du week-end.

 


4.5. Et le ménage dans la chapelle ?

 

Il est bon de réserver une heure dans la semaine pour le ménage. On repose pendant ce temps le Saint-Sacrement.

 


4.6. Faut-il faire des listes de remplaçants potentiels ?files/adoration eucharistique/Come_to_me.gif

 

Il est fortement déconseillé d'afficher dans la chapelle d'adoration une feuille de remplacements. Sur ce type de feuille, les adorateurs inscriraient leurs absences futures... Même si cela semble pratique, rien ne garantit qu'un adorateur viendra couvrir le créneau vide spécifié sur la feuille. Il est vivement recommandé de suivre avec précision la méthode présentée sur ce site. Beaucoup d'autres expériences se sont généralement révélées négatives, car elles ne favorisent pas la recherche d'un remplaçant avec la certitude d'en trouver un. La méthode ci-contre permet, grâce aux équipes, de rassembler les adorateurs qui adorent dans la même tranche horaire de la journée. Ces personnes trouveront, en toute probabilité, une personne de leur équipe pour les remplacer si nécessaire. En faisant quelques efforts, on trouve toujours un remplaçant. Aide-toi et le ciel t'aidera !

 


4.7. Que faire si un adorateur ne vient pas à son heure ?

 

Cas 1. Le jour : souvent les adorateurs de jours adorent en binôme. Ainsi si un adorateur est en retard, l'autre devrait être là. Dans le cas où celui-ci est seul, on constate que généralement, beaucoup de paroissiens viennent tout au long de la journée prendre un bref temps d'adoration en plus de leur heure d'adoration hebdomadaire. Ceux-ci pourront patienter en attendant l'adoration en retard, ou le prochain adorateur... Sinon, on peut afficher dans la chapelle le numéro de téléphone du secrétariat paroissial ou de la cure pour remédier à une absence, celle-ci devant rester exceptionnelle !

 

Cas 2. La nuit : dans ce cas, il est plus rare que les adorateurs viennent en binôme. Ils sont généralement seuls la nuit. La plupart du temps, un système de sécurité, comme un digicode, est mis en place de sorte que personne, hormis les adorateurs, n'a accès à la chapelle d'adoration. Ainsi, si de manière exceptionnelle, le Saint-Sacrement reste exposé seul sans adorateur, l'ostensoir ne risque pas d'être dérobé, ni le Saint-Sacrement profané. Mais ceci doit rester absolument rarissime.

 


4.8. Qui peut exposer et reposer le Saint-Sacrement ?

 

Lorsque l’adoration perpétuelle est organisée sur une paroisse, il arrive que plusieurs lieux d’adoration soient choisis (ex : un lieu pour le jour et un pour la nuit, ou plusieurs clochers ayant l’exposition à tour de rôle chaque semaine…). Il est alors difficile pour le prêtre ou le diacre d’exposer et reposer le Saint-Sacrement tous les jours. Est-ce qu’un ministre extraordinaire peut accomplir ce rôle ?

 

Voici un extrait du Rituel de l'Eucharistie en dehors de la messe - Le ministre de l'exposition eucharistique (cliquez pour plus):

 

91 Le ministre ordinaire de l'exposition du Saint-Sacrement est le prêtre ou le diacre qui, à la fin de l'adoration, avant la reposition, bénit le peuple avec le sacrement. En cas d'absence ou d'empêchement légitime de la part du prêtre ou du diacre, peuvent exposer publiquement la sainte eucharistie à l'adoration des fidèles et ensuite la reposer un acolyte institué, ou un autre ministre extraordinaire de la sainte communion, ou quelqu'un d'autre député par l'ordinaire du lieu. (cf. . Code de Droit Canon, n. 943)

92 Tous ces ministres peuvent faire l'exposition en ouvrant le tabernacle ou même, si c'est opportun, en posant le ciboire sur l'autel ou en mettant l'hostie dans l'ostensoir. Cependant il ne leur est pas permis de donner la bénédiction avec le Saint-Sacrement. Le ministre, s'il est prêtre ou diacre, revêtira l'aube, ou le surplis sur l'habit long, et mettra l'étole blanche. Les autres ministres prendront le vêtement liturgique traditionnel dans leur région ou leur communauté, ou bien un vêtement qui ne soit pas inconvenant pour ce ministère. Pour donner la bénédiction à la fin de l'adoration, quand l'exposition est faite avec l'ostensoir, le prêtre et le diacre prendront en outre la chape et le voile huméral de couleur blanche; si c'est avec le ciboire, ils pourront prendre le voile huméral. On peut, là où c'est l'usage, se contenter de l'aube et de l'étole blanche.

 

Ainsi, de même que le curé peut envoyer un ministre extraordinaire apporter la communion à un malade, de même le curé peut députer un paroissien pour exposer ou à reposer le Saint-Sacrement... Le curé fera le discernement adéquat et choisira un adorateur régulier, dont la vie est en accord avec les normes de l’Église. Il lui donnera la formation appropriée pour exposer et reposer le Saint-Sacrement, ceci uniquement lorsqu'un prêtre ou un diacre ne pourra pas le faire. Par contre, il ne pourra en aucun cas faire une bénédiction du Saint-Sacrement !

 


4.9. Comment trouver de nouveaux adorateurs ?files/mettre en place adoration/IMG_3227.gif

 

  • Etudiez les raisons pour adorer ainsi que les bénéfices spirituels qui en découlent. Consultez ce site.
  • Invitez, avec l’accord du curé, un « Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie » pour une ‘piqûre de rappel’ pendant les messes d’un week-end. cf. question 4. 14 
  • Organisez une ‘soirée de témoignages’, par exemple pour l’anniversaire de la mise en place de l'adoration perpétuelle, où tous les adorateurs peuvent se retrouver, témoigner de ce que le Seigneur a fait pour eux. Demandez une conférence au curé ou à un intervenant extérieur; présentez une vidéo suivie de témoignages…
  • Une autre approche efficace est de travailler avec les organisations actives de la paroisse. Utilisez le bulletin de la paroisse, faites des visites particulières, distribuez des CD, des livres ou des brochures. Contactez les paroissiens qui ne se sont pas ou plus inscrits et invitez-les à passer une heure par semaine avec Jésus au Saint-Sacrement… Demandez aux adorateurs qui sont déjà inscrits s’ils ne désirent pas faire une heure de plus.
  • Affichez des posters dans les clochers environnants. Ces posters attractifs et instructifs donnent les coordonnées du lieu de l’adoration et de la personne à contacter pour participer à l’adoration… Ayez confiance. Persévérez dans vos efforts pour que Jésus soit aimé dans son sacrement d'amour !

 


4.10. Que faire pour la formation des responsables ?

 

Plusieurs rendez-vous sont organisés par les "Missionnaires de la Très Sainte Eucharistie" pour former les adorateurs et les responsables. Il est important de rester attentif aux évènements organisés par d'autres communautés, comme par exemple les sessions d'été de Paray le Monial...

 

Ci-joint une conférence du P. Florian sur les fondements bibliques des responsables de l'adoration. Ce texte reprend les dimensions de la vie de Jean-Baptiste en montrant comment le role des responsables de l'adoration s'inscrit dans la vocation et la mission de Jean-Baptise.

 


4.11. Existe-t-il une revue pour aider les adorateurs ? Des livres, des CD ?files/adoration eucharistique/Passion.gif

 

Nous publions une revue mensuelle "Brasier Eucharistique" qui veut, par des témoignages de paroisses adoratrices, des enseignements du magistère, des grands textes sur l'adoration, former les adorateurs dans leur prière hebdomadaire et les soutenir dans la fidélité. Nous proposons aussi de nombreux livres, brochures, CD, DVD... Cf. notre documentation.

 


4.12. L'adoration pendant le Triduum Pascal ? Le reposoir ? La Fête-Dieu ?

 

La visite au reposoir (extrait du "Directoire sur la piété populaire et la liturgie. Principes et orientations (Congrégation pour la culte divin, décembre 2001)

 

"La piété populaire est particulièrement sensible à l’adoration du Saint-Sacrement, qui suit la célébration de la Messe de la Cène du Seigneur. À la faveur d’un développement historique, dont les diverses phases n’ont pas encore été totalement clarifiées, le lieu du reposoir, où est placé le Saint-Sacrement, a été considéré de plus en plus comme une évocation du "saint-sépulcre"; de fait, les fidèles y venaient en grand nombre pour vénérer le corps de Jésus, qui, après avoir été détaché de la Croix, avait été déposé dans le tombeau, où il devait demeurer durant Quarante heures.


Il est nécessaire d’éclairer les fidèles sur la vraie signification du reposoir: ce geste de déposer le Saint-Sacrement au reposoir, qui doit être accompli avec une austère solennité, est accompli essentiellement dans le but de conserver le Corps du Seigneur en vue de la communion des fidèles, durant l’Action liturgique du Vendredi Saint, ainsi que pour la communion en Viatique des malades; il est aussi une invitation à une adoration silencieuse et prolongée de l’incomparable Sacrement qui a été institué en ce jour.

 

Il conviendra donc que le lieu du reposoir ne soit pas qualifié de "sépulcre", et il faudra veiller, au moment de sa préparation, à ne pas lui donner l’aspect d’un sépulture: le tabernacle, en particulier, ne doit pas avoir la forme d’un sépulcre ou d’une urne funéraire. Ainsi, le Saint-Sacrement devra être conservé dans un tabernacle fermé, et il ne sera donc jamais exposé dans un ostensoir.

 

En cette nuit du Jeudi Saint, après minuit, l’adoration se fait sans solennité, puisque le jour de la Passion du Seigneur a déjà commencé."

 

Ainsi, l'exposition du Saint-Sacrement s'interrompt au début de la célébration de la Cène (Liturgie du jeudi saint avec le lavement des pieds, l'institution de l'Eucharistie et du Sacerdoce). Après la messe, le Saint-Sacrement est déplacé en procession vers le reposoir. On chante le Pange Lingua. Il est déposé dans un tabernacle fermé, sans ostensoir, mais entouré de fleurs. La passion de Jésus a commencé. Les forces du mal se déchainent sur notre Seigneur. Une Heure Sainte est proposée aux paroissiens (cf déroulement dans le 'Magificat', 'Prions en Eglise', 'Parole et Silence'...). On répond ainsi à l'invitation de Jésus : "Ne pouvez vous pas veiller une heure avec moi. Veillez et prier pour ne pas entrer en tentation." Toute la nuit, les fidèles se relaient devant le reposoir. On peut continuer cette veille jusqu'au chemin de Croix ou même jusqu'à l'office de la Passion.

 

Les hosties contenues dans le reposoir sont ensuite consommées pendant l'office de la Passion (vendredi saint). Le Saint Sacrement n'est plus présent dans l'église, ni dans le reposoir, ni dans aucune chapelle...

 

L'adoration perpétuelle reprend après la grande vigile pascale où une nouvelle hostie est consacrée. Le Christ est ressuscité ! Il est apparu à ses disciples ! Venez adorons-le !

 

Pour la Fête-Dieu, cliquez ici...


4.13. Que faire pendant les vacances ?files/adoration eucharistique/Monstrance_sun.gif

 

En théorie, les adorateurs devraient anticiper leurs absences et prévoir, avant les vacances, les remplacements selon la méthode habituelle. Cependant, en pratique et surtout avant les grandes vacances, on remarque que peu d'adorateurs pensent à leurs remplacements pour l'été. Ainsi pour aider les adorateurs, il est recommandé que les responsables de l'adoration s'organisent en anticipant les vacances. Avant les périodes de vacances (Noël, Pâques, grandes vacances…), le responsable de division rassemble ses responsables d'équipe pour les encourager à faire le nécessaire pour que la chaîne d’adoration ne soit pas interrompue… Dans la foulée, le responsable d'équipe contacte les adorateurs de son équipe et prévoit les remplacements éventuels (ex : les aoûtiens remplaçants les juilletistes…).

 

Il peut faire ceci en appelant chaque adorateur par téléphone ou en rassemblant son équipe comme prévu chaque année. Ce travail peut se faire très rapidement. Le responsable d'équipe demande aux adorateurs leurs absences et s'ils ont prévu un remplacement. Il leur demande aussi s'ils peuvent combler une heure vide pendant les semaines où ils restent sur la paroisse au cours des vacances. Assez peu de paroissiens quittent la paroisse deux mois de suite. Aussi, pendant l'été, les activités paroissiales habituelles sont interrompues. On peut donc trouver un peu plus de temps pour la prière et faire une heure d'adoration supplémentaire dans la semaine. Attention, on remarque que lorsque on interrompt la chaîne d'adoration pendant quelques semaines, il est très difficile de tout relancer ensuite. Si nécessaire, on peut faire des invitations pendant les messes du week-end pour inviter les vacanciers à boucher les heures non comblées… Mais l'expérience montre qu'en s'y prenant en avance, on trouve toujours des solutions pour que l'adoration reste perpétuelle, même pendant les vacances... Comme on dit: "Aide-toi et le ciel t'aidera !"

 


4.14. Faut-il faire des "piqûres de rappel" ? A quelle fréquence ?

 

L’expérience montre qu’il est opportun de faire cette démarche environ tous les deux ans. Un ou deux missionnaires, invités avec l'accord du curé, viennent refaire une mission sur la paroisse lors d'un week-end. Ils prêchent de nouveau aux différentes messes sur l'adoration eucharistique afin d'encourager les adorateurs engagés ainsi que pour donner envie à d'autres paroissiens de s'engager à une heure d'adoration par semaine. Pendant les prédications, il est très important de faire une nouvelle distribution d’invitations avec crayons comme pour le lancement de l’adoration… En plus de la prédication, le missionnaire proposera une conférence pour approfondir la démarche d’adoration. Aussi, au cours d’une réunion, il rassemble tous les responsables (équipe, division, coordinateur) et fait le point sur l’organisation en place. Il en profite pour préciser de nouveau les principaux enjeux pour les responsables. Il rappelle l'importance pour les équipes de se rencontrer régulièrement comme indiqué dans les documents d'organisation, cela afin de maintenir une chaîne d'adoration continue.

 

Cliquez ici pour télécharger le document détaillant le pourquoi et le comment d'une piqure de rappel (cliquez ici)



4.15. Initiative pour motiver les adorateurs de nuit...files/mettre en place adoration/IMG_3218.gif

 

Offrir une heure difficile de la nuit pour une grande intention de l'Église : Dans les lieux d'adoration perpétuelle en France, nous remarquons la difficulté suivante : Si les heures de la journée entre 6h et minuit sont assez facilement couvertes par des adorateurs, ce n'est pas toujours le cas pour les heures de la nuit. Beaucoup de paroisses témoignent de leur difficulté à assurer l'intégralité des nuits ou à trouver des remplaçants pendant les vacances pour ces heures difficiles. Beaucoup d’adorateurs s’engagent généreusement à des heures nocturnes en entendant de l’homélie d'un "Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie", mais certains se découragent au fil du temps à cause de la grandeur de l'acte de foi requis et de la fatigue souvent éprouvée le lendemain.

 

Pour soutenir cet engagement, il semble important d’insister sur la dimension ecclésiale de l’adoration, en fixant, pour chaque nuit de la semaine, une grande intention de prière pour l’Église et le monde. En plus de la brochure « La valeur du Sacrifice », nous donnons aux adorateurs de nuit le document ci-dessous pendant une messe dominicale avec une bénédiction solennelle du curé. Les adorateurs de nuit reçoivent de l’Église une heure d’adoration nocturne comme un service de prière pour porter le monde, avec une grande intention (fichier .doc).

 

Cf aussi les raisons pour adorer la nuit dans la section: "Pourquoi l'adoration perpétuelle" (cliquez ici)

 

4.16. Quelles sont les autres options pour l'adoration de nuit ? Adoration dans les foyers, engagement mensuel...

 

L'option la plus simple est celle présentée par les documents ci-joints (cf organisation) : les adorateurs de nuit viennent chacun à leur tour passer une heure d'adoration et rentrent ensuite se coucher chez eux. Si la paroisse peut mettre à disposition une chambre ou deux pour les personnes qui ne peuvent se déplacer la nuit, c'est excellent. Mais pour ceci, il faut une organisation plus importante (nettoyage de la chambre, mesures de sécurité, chauffage, coût...). Cette proposition se pratique dans certains pays où il est impossible de circuler la nuit, par exemple à cause de l'enneigement (Lituanie, Canada...)

 

On trouve aussi cette option dans les grandes villes où la violence rend trop dangereuse l'accès à la chapelle de nuit. Par exemple, cette expérience a été expérimentée dans un quartier difficile de Londres (Soho). Là, deux adorateurs viennent passer, non pas une heure de nuit par semaine, mais une nuit par mois. Une chambre est à disposition. Les deux adorateurs restent toute la nuit dans les bâtiments de l'église. Lorsqu'un adorateur se repose, l'autre adore le Saint-Sacrement et au milieu de la nuit, ils permutent... Au lieu d'avoir 6 adorateurs * 7 nuits = 42 adorateurs qui adorent une heure de nuit par semaine, nous avons: 2 adorateurs * 30 nuits = 60 adorateurs qui adorent une demi nuit par mois... C'est possible.

 files/mettre en place adoration/IMG_2909.gif

Une autre solution consiste à adorer le jour dans l'église paroissiale et la nuit dans les familles. Chaque soir, un ministre de l'Eucharistie apporte le Saint-Sacrement dans une famille qui s'est portée volontaire pour accueillir le Saint-Sacrement. La famille s'organise pour adorer à tour de rôle tout au long de la nuit. Pour ceci, on sollicite les membres de la famille, les amis, les proches, les voisins. Non seulement on répond au désir de Jésus d'aller visiter les familles : "Zachée, je veux loger chez toi", mais aussi on rend les adorateurs missionnaires car ils invitent les personnes de leur quartier à prendre un temps d'adoration. Il est bon d'avoir une trentaine de familles qui se relaient pour accueillir le Saint-Sacrement une nuit par mois. Le Saint-Sacrement est ramené chaque matin dans l'église paroissiale pour l'adoration de jour avec toute la communauté. Cette méthode (cf. Foyer.zip) est mise en place dans certains pays de grande insécurité, mais elle pourrait se faire dans beaucoup d'autres lieux, même moins dangereux...

 


4.17. Que faire si un S.D.F. vient dormir la nuit dans la chapelle d'adoration ?

 

Ceci est extrêmement délicat. Plusieurs lieux d'adoration ont été interrompus à cause de la présence d'une personne utilisant la chapelle d'adoration, non pas pour adorer, mais pour dormir... Aussi sensible et délicate que soit cette question, il faut tout faire pour que la chapelle d'adoration garde sa fonction première, c'est-à-dire l'adoration du Saint-Sacrement perpétuellement. Si une personne vient y dormir, il faut absolument trouver une autre solution, par exemple en conseil paroissial, pour aider le SDF à dormir dans un lieu approprié. Sinon, les adorateurs ne viendront plus la nuit; ils auront peur et l'adoration s'arrêtera tôt ou tard, mais certainement...