AVANT LE LANCEMENT DE L'ADORATION DANS UNE PAROISSE OU DANS UNE VILLE

2.1. Quelles sont les conditions nécessaires pour envisager la mise en place de l'adoration perpétuelle dans une paroisse ? Réponse

2.2. Faut-il commencer par l'adoration partielle ou perpétuelle ? Réponse

2.3. Faut-il instituer l'adoration dans une paroisse ou dans une ville (regroupant plusieurs paroisses) ? Réponse

2.4. Et dans le rural, lorsque la paroisse est constituée de plusieurs clochers éloignés ? Réponse

2.5. Que doit faire le curé pour préparer sa paroisse à l'adoration eucharistique ? Réponse

2.6. Se procurer des prospectus, affiches, posters sur la chapelle d'adoration... Réponse


2.1. Quelles sont les conditions nécessaires pour envisager la mise en place de l'adoration perpétuelle dans une paroisse ?

 

1. Un curé qui souhaite l'adoration perpétuelle dans sa paroisse (ou un évêque qui la désire pour son diocèse).
2. Une chapelle consacrée uniquement à l'adoration perpétuelle, avec un accès sur l'extérieur pour la nuit et si possible des toilettes.
3. Une équipe de paroissiens très motivée, prête à prendre en charge l'organisation de l'adoration perpétuelle.

 

Merci de consulter le fichier ci-joint (cliquez ici)

N'hésitez pas à nous contacter. Nous ferons tout pour répondre à vos questions.

 


2.2. Faut-il commencer par l'adoration partielle ou perpétuelle ?files/mettre en place adoration/IMG_7223.gif

 

Trop souvent, nous faisons obstacle à l'Esprit-Saint par nos manques de foi et nous minimisons la réponse potentielle des paroissiens. Plus nous limitons le nombre d'heures où le Saint-Sacrement est exposé, plus nous limitons le nombre de personnes qui peuvent venir adorer. À l'inverse, en augmentant le nombre d'heures où le Saint-Sacrement est exposé, nous augmentons les opportunités pour les paroissiens de trouver une heure chaque semaine pour la prière dans leur emploi du temps très chargé ! Ainsi, pour organiser l'adoration dans une paroisse, avançons en eau profonde, selon les paroles de Jésus : "Avance au large”.

 

Pour cela, il est conseillé de proposer une adoration permanente, sans préciser le nombre de jours ni de nuits où le Saint-Sacrement sera exposé. En pratique, on invite les paroissiens à s'engager à une heure d'adoration par semaine au cours d'une homélie stimulante, prêchée par un "Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie", invité pour l'occasion. Les paroissiens qui souhaitent participer à cette chaine d'adoration et d'intercession remplissent l'invitation qui leur est distribuée à la fin de l'homélie. Après avoir proposé cette invitation à toutes les messes du week-end, les réponses sont comptabilisées et classées par division (matin, après-midi, soir, nuit). Seulement alors, il est possible de savoir précisément le nombre de jours et de nuits d'adoration à organiser. Nous sommes toujours surpris du résultat qui dépasse les prévisions et même les espérances. Cf le déroulement de la mission en question 3.1.

 


2.3. Faut-il instituer l'adoration dans une paroisse ou dans une ville (regroupant plusieurs paroisses) ?

 

La question se pose dans les grandes villes avec plusieurs paroisses. On peut organiser soit un lieu d'adoration perpétuel paroissial à la demande d'un curé, soit un lieu d'adoration perpétuel diocésain (ou sur une grande ville) à la demande d'un évêque.

 

Dans le premier cas, les avantages sont les suivants: facilité et rapidité à organiser, proximité du lieu d'adoration pour les adorateurs. L'adoration perpétuelle soutient et vivifie tous les mouvements paroissiaux, créant de nouveaux liens spirituels entre leurs membres. La cohésion des différentes réalités paroissiales est renforcée.

 

Dans le second cas, le nombre potentiel d'adorateurs est bien supérieur au premier. L'unité des paroisses est renforcée autour du projet diocésain. D'ailleurs, le Cardinal Hummes, préfet de la Congrégation pour le Clergé, encourage chaque diocèse à organiser un lieu d'adoration eucharistique perpétuelle, un sanctuaire eucharistique, d'où découlera une grande fécondité spirituelle pour le diocèse. Mais il faut néanmoins tenir compte des difficultés suivantes : difficulté pour le prêtre référent à fidéliser les adorateurs dans les différentes paroisses, éloignement du lieu d'adoration pour certains paroissiens... Aussi, pour le lancement de l'adoration perpétuelle, la prédication d'un "Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie" est toujours conseillée pour obtenir le plus grand nombre de réponses chez les paroissiens et pour organiser au mieux la chaîne d'adoration perpétuelle...

 

Lorsque l'adoration perpétuelle est organisée dans une ville où se trouve plusieurs clochers, il est préférable de choisir un lieu unique pour l'adoration de jour et de nuit. Cependant, dans certains cas, l'adoration peut être organisée de manière perpétuelle, mais sur deux lieux. On trouve des cas où le Saint-Sacrement est exposé le jour dans une grande église du centre ville, et la nuit dans un oratoire sécurisé où il est facile de se garer à proximité...

 

"Dans les limites du possible, surtout dans les zones les plus peuplées, il conviendra de réserver tout spécialement à l'adoration perpétuelle des églises et des chapelles"(Benoît XVI, Sacramentum Caritatis, 67)

 


2.4. Et dans le rural, lorsque la paroisse est constituée de plusieurs clochers éloignés ?files/adoration eucharistique/Come_to_me.gif

 

Lorsqu'une paroisse est constituée de nombreux clochers, l'adoration perpétuelle 7j/7, 24h/24 est plus difficile à réaliser. Toutefois, la chaine d'adoration peut être prolongée, devenant ainsi une grande source de grâces pour les paroissiens qui n'ont pas la messe chaque semaine dans leur clocher ou qui ne peuvent se déplacer. Voici deux propositions :

 

Soit le clocher principal fait office de lieu unique d'adoration. On invite alors les paroissiens de tous les autres clochers à venir adorer dans ce lieu central. Dans cette option, la chaîne d'adoration est plus facile à organiser car elle est simple, mais l'expérience montre que de nombreux paroissiens des clochers environnants ne se déplaceront pas pour aller adorer dans un autre clocher que le leur, peut-être par manque de moyens de locomotion ou par manque de motivation. Même si c'est dommage, c'est souvent le cas...

 

La seconde option, généralement plus avantageuse et préférée des curés, est la suivante : les clochers choisis pour devenir des lieux d'adoration s'engagent à assurer une plage horaire hebdomadaire d'adoration. Le tout est organisé de sorte que lorsqu'un clocher termine son temps d'adoration, un autre clocher prend le relais. Et ainsi de suite... De cette manière, le Saint-Sacrement est toujours adoré dans un lieu. On fortifie ainsi l'unité de la paroisse avec ses nombreux clochers. Aussi, on "fait vivre" les différents clochers en les ouvrant chaque semaine pendant quelques heures pour l'adoration. "Ma maison sera une maison de prière" (Jn 2, 17) et non un musée ni un lieu ouvert seulement pour une messe mensuelle...

 


2.5. Que doit faire le curé pour préparer sa paroisse à l'adoration ?

 

Si les trois conditions ci-dessus (question 2.1) sont réunies, les "Missionnaires de la Très Sainte Eucharistie" vous proposent leur aide pour la mise en place de l'adoration permanente. Merci de nous contacter dès que possible pour convenir d'une date pour une mission (avec prédications aux messes du week-end, formation d'une équipe de responsables de l'adoration et conférences éventuelles) : Contactez-nous

 

Il est bon que le curé présente pendant quelques semaines à ses paroissiens le projet de la mise en place d'une chapelle d'adoration. Cela doit se faire avant la venue du "Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie". Le déroulement de la mission est présenté en question 3.1.

 

Attention: ne pas commencer à organiser la chaine d'adoration perpétuelle avec des pré-inscriptions pour l'adoration. Cela compliquerait ensuite l'organisation que nous mettons en place.

 

Aussi, il est inutile d "effrayer" les paroissiens en leur parlant d'adoration "perpétuelle" à premier abord. Il est préférable de leur parler d'une adoration permanente, sans trop détailler. Expliquer simplement que chacun sera sollicité, pendant un week-end avec le "Missionnaire de la Très Sainte Eucharistie", à participer à une chaine d'intercession devant le Saint-Sacrement. Les volontaires pourront choisir l'heure qu'ils préfèrent et viendront adorer, chaque semaine, à tour de rôle, rendant un grand service spirituel à la paroisse et à l'Eglise... Ces précisions peuvent désamorcer des blocages ou résistances inutiles...

 

Aussi, si une chaine d'adoration eucharistique existe déjà sur la paroisse, il est fort possible qu'elle soit supplantée par la nouvelle organisation qui sera mise en place après la venue du missionnaire.

 

IMPORTANT: Le curé choisit le coordinateur et les 4 responsables de division à l'avance. cf. question 3.1, paragraphe 3.

 

Le missionnaire apporte les crayons et quelques invitations. Celles-ci seront dupliquées pendant le week-end pour que tous les paroissiens puissent en recevoir une pendant la messe.

 


2.6. Se procurer des prospectus, affiches, posters sur la chapelle d'adoration...

 

Cf la page de la documentation (en bas). Cliquez ici

 files/mettre en place adoration/affiche.gif