Qu’est ce que l’Adoration eucharistique perpétuelle ?

C’est lorsqu’une paroisse ou une ville a une chapelle ouverte NUIT ET JOUR avec l’exposition permanente du Saint-Sacrement. L’adoration perpétuelle est notre réponse à l’amour de Jésus pour nous. Chaque paroissien est invité à consacrer une heure dans la semaine pour l’adoration eucharistique : ainsi, une chaîne incessante de prière, d’adoration et d’intercession est formée par l’Église pour le monde.

Aujourd’hui une cinquantaine de paroisses en France vivent cette magnifique expérience de l’adoration perpétuelle… (Paris, Toulon, Versailles, Lyon, Lille, Bordeaux, Saint Emilion, Dijon, Paray-le-Monial, Ars, Tassin, Toulouse, Pau, Bayonne, Bourg-en-Bresse, Cholet, Vichy, Moulins,Orléans, Toulon, Rennes, Viroflay, Vannes, Nantes, Sainte Anne d’Auray, Lourdes, Cahors, Maisons-Laffite, Boulogne Billancourt, Fontainebleau, Saint-Maximin-la-Ste-Baume, Aix en Provence, Draguignan, Ile de la Réunion…). Cliquez ici pour accèder à une carte de France avec les principales paroisses adoratrices.

Chapelle des apparitions à Paray le Monial

Il est vivement recommandé que, dans les villes ou du moins dans les cités les plus importantes, l’évêque diocésain désigne une église pour l’adoration perpétuelle, dans laquelle cependant la sainte messe sera célébrée fréquemment, en même, si possible, chaque jour.

Congrégation pour le Culte Divin, « Redemptionis Sacramentum », 2004.

Combien est bienfaisante la redécouverte de l’adoration eucharistique par de nombreux chrétiens… L’humanité a grand besoin de redécouvrir ce sacrement, source de toute espérance! Remercions le Seigneur pour toutes les paroisses où à côté de la messe on éduque les fidèles à cette adoration… Je recommande vivement aux Pasteurs de l’Église et au peuple de Dieu la pratique de l’adoration eucharistique, qu’elle soit personnelle ou communautaire.

Benoît XVI, 9 nov 2006 pour le Congrès eucharistique de Québec

Dans les limites du possible, surtout dans les zones les plus peuplées, il conviendra de réserver tout spécialement à l’adoration perpétuelle des églises et des chapelles.

Benoît XVI, Encyclique « Sacramentum Caritatis », n° 67

L’Église ne peut vivre sans le poumon de la prière, et je me réjouis beaucoup que se multiplient dans toutes les institutions ecclésiales les groupes de prières, d’intercession, de lecture priante de la Parole, les adorations perpétuelles de l’Eucharistie. En même temps, « on doit repousser toute tentation d’une spiritualité intimiste et individualiste, qui s’harmoniserait mal avec les exigences de la charité pas plus qu’avec la logique de l’incarnation »

François, Exhortation Apostolique, « L’Évangile de la joie », 2013